Comment se développe l'oreille absolue ?

video placeholder

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser dans les commentaires :

12 réponses à “Video 3 : Comment se développe l’oreille absolue”

  1. Nicolas Raoult dit :

    Bonjour ,
    Je suis musicien professionnel autodidacte et pas absolutiste et même mon oreille relative est médiocre.J ‘ai toujours besoin du piano pour trouver les notes même si je suis beaucoup plus rapide avec les années.
    Vos vidéos sont une révélations et un vrai motifs d ‘espoir car pour moi ce problème est un complexe et en plus j ‘ai vraiment conscience de l ‘apport musicale d ‘avoir une oreille absolue même si en groupe j ‘entend tout ce qui se passe mais sans pouvoir dire si le bassiste à joué un si au lieux de si bémol.
    Un grand merci et je vais essayer d ‘avoir la suite de vos études.
    Cordialement.
    Nicolas Raoult

  2. Merci Katja,
    Pour ces explications claires et la présentation de votre méthode, ma première réaction c’est me dire quel gâchis, quel temps perdu et puis c’est trop tard… à 51 ans j’ai suivi une formation pour essayer de me ré-orienter, diplôme obtenu, mais pas d’emploi et j’ai l’impression d’avoir tout oublié… ma pratique musicale de la clarinette ou du chant a été active et relativement régulière un certain temps, mais cela n’est plus le cas et c’est la régularité qui importe et maintenant je comprends que c’est aussi de quelle façon on le fait…vaste programme. Je n’ai pas regardé le coût de ces différentes méthodes et stages. Merci.

  3. Botrel Françoise dit :

    À 2mn40: non, en effet, parce que mon oreille est conditionnée à une écoute raisonnée exclusivement quand elle est en présence d’ une construction musicale.
    à 3:20 : Je dirais, (maintenant que vous me donnez des clés pour comprendre, Katja,) avoir vécu une certaine absurdité dans l’ apprentissage: on n’ a jamais pris, en Fin d’ Etudes, le temps d’ entendre bien, UN son…sans parler du temps qu’ il aurait fallu pour découvrir ses harmoniques… De le découvrir dans des TIMBRES variés, ce qui est, si je comprend bien, essentiel pour développer l’ O A. On était tout de suite dans l’ élaboration intellectuelle en fait.
    A 4mn53: très interessant! et si, au conservatoire, on était pris en otage par la nécessité d’ alimenter la dichotomie professionnel-amateur? Ceux (5%) qui vont entendre, et les autres… oui, d’ instinct, on s’ interroge, parce que l’ on ne nous apprend surtout pas à écouter, en fait, mais à savoir…et au total on sait que l’ on n’ est pas musicien, sans doute…
    A 5:30: Ok, mon ordi, quand je vous écoute, donne un la. Mais j’ ai pas trouvé tout de suite, le piano a mesuré. Pour le café qui se réchauffait sur le gaz, j’ ai pas réussi.
    A 08:08 Justement, la grande difficulté va être de reconnaître ces sons ailleurs que sur notre propre instrument, avec justement une autre « couleur tonale », donc d’ autres harmoniques. Comment s’ en sortir si on se réfère toujours au même instrument?…Merci beaucoup Katja.
    Françoise

  4. Bonjour, merci pour votre travail et questions posées.
    Vassilis, violoniste surtout et spécialisé en baroque.
    Peut-etre qu’il faudrait préciser que quand on parle d’un certain si bémol ou d’une fréquence de son,
    il s’agit d’une note accordée par rapport à un diapason spécifique. Un la de 440hertz ou (415, 392, 430 etc).
    À notre époque on accorde le « la médian » du piano à un certain diapason mais,il y a 300 ou 400 ans il y avait plusieurs diapasons en plusieurs villes du monde. Les noms des notes sont relatives.
    personnellement je peux m’adapter au la de 440 et aussi bien au la de 415 Hertz. Donc, si par ex. la plupart de gens entend « mi
    majeur » je pourrais entendre fa majeur. Les intervalles de notes jouées restent correctes dans ma perception.
    Je dirais aussi que la fixation sur une ligne mélodique (puisque je reconnais les notes)
    pourrait empêcher par moment une écoute plus globale.
    C’est une question de focalisation de l’attention.

    Vous avez évoqué le mot « conscience » pendant l’écoute.
    C’est un grand mot. Nous ne savons pas vraiment ce qu’est la conscience mais nous utilisons souvent ce mot.
    La prise en conscience de mon corps, de mes émotions, de mon mental, c’est un travail possible, mais bref et à renouveller.
    Une attention soutenue ne peut que nous aider à mieux écouter.
    Pas une affaire simple…

    Ma difficulté se trouve à la mémorisation d’une partition, non de quelques mesures mais d’une partition conséquente.
    On ne nous apprend pas comment mémoriser, chacun trouve par ses propres moyens…

    À bientôt

    • Katja Keller dit :

      Assez souvent, les gens me posent des questions sur l’accord de 415, 440 et 442 Herz… et le rapport entre l’oreille absolue et le standard universel. Je discute toutes ces questions dans l’épisode de podcast : http://oreilleabsolue.mobi/e005-440-hz-pour-le-la/
      À bientôt

  5. Chère Madame,
    Merci pour ces vidéos. Je crois que j’ai compris grâce à elles le chemin que j’ai désormais à suivre. Avec l’aide aussi de votre livre, je vais essayé de constituer ma carte des émotions sensorielles et couleurs pour les 12 notes de notre gamme chromatique, et essayer ensuite d’en tirer avantage dans mes solos d’improvisation de jazz.
    Avec mes cordiales salutations.
    Marcel Renevey

  6. Lise Taillefer dit :

    Merci Katja!
    Je n’habite pas la France mais au Canada…De quelle façon pourrais-je recevoir les DVD, si je choisis cette option? Et pour la formation en ligne, quel est le comment?
    …et le coût de ces 2 formations?
    Merci!
    Lise

  7. J’habite le Canada, moi aussi j’aimerais savoir comment on procédera et quel sera le coût de la formation.

  8. Regine Gryman dit :

    j’ai 82 ans il est temps de savoir mieux ecouter – visionner la musique ! j’ai ete tres interessee par les trois videos
    je jouede la flute – dans le passe je pianotais et jai aussi appris la guitare
    j’aiprofessionnellement travaille l’ecoute de la parole – de la musique des mots – la couleur de la voix mais a present j’aimerais surtout mieux jouir de la magie musicale – j’aime particulierement le jazz et le chant blues et negro spirituals Je vis en Israel donc je ne sais comment beneficier de votre enseignement – ni quelle methode choisir MERCI DE ME CONSEILLER ET DE ME PRECISER LE COUT – belle journee a vous
    Regine

  9. Pierre Trullu dit :

    J’ai acheté il y a quelques années votre méthode.
    À L’époque il y avait un livret et une clé que j’ai toujours.
    J’ai bien écouté vos vidéos et c’est très clair car je vois parfaitement la démarche cognitive, plus difficile à percevoir à l’époque.
    Je pense que je vais m’y remettre. Quels conseils pourriez-vous me donner.
    D’avance merci.

  10. Poizat Claude dit :

    Bonsoir
    Quand saurons-nous comment se passe la suite de la formation et à quel prix?
    Merci pour votre réponse
    Claude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *