Comment décririez-vous les voix entendues ? Dites-le dans les commentaires !

95 réponses à “Video 2”

  1. Claire dit :

    l’identification, quelle qu’en soit l’objet, passe par processus de description : visuel, sonore, olfactif ou tactile – ou les 2, 3, les 4 à la fois- pour identifier un objet, un animal, un vin, une fleur, une herbe, une odeur, ses parents ou des notes de musique. Le processus est identique et passe effectivement par une étape intermédiaire qui associera le nom à la chose inconnue que nous avons à identifier – c’est ainsi que le vocabulaire et l’expression graphique ont été nécessaire afin de fixer définitivement un nom l’inconnu – la note en ce qui concerne votre exposé – c’est par la répétition que le mécanisme que la fixation se fait et nous avons du plaisir à chercher à reconnaître ce que nous avons identifier- c’est le processus de tout apprentissage – mais pour que la fixation soit réussie il faut la conscience et l’autodétermination – qui progressivement se mettra en place dans notre inconscient – et c’est lui qui prendra ensuite le relai – c’est le cas de votre exemple – votre cours explique en fait, qu’ on acquiert l’oreille absolue essentiellement dans un environnement musical ou la pratique des sons est consciente – voir pédagogique – et ce depuis le plus jeune âge. L’affect, les sentiments, ce que l’on aime ou pas entrent aussi dans ce processus. L’enfant qui a déjà identifié ses parents, sa famille, en les positionnant dans la courbe des âges, reproduit celle-ci dans la courbe des sons (aigus-graves) – Merci.

    • Katja Keller dit :

      Merci beaucoup, Claire, pour cette description belle et éloquente du principe mnémonique. Bien sûr que cela fonctionne d’une manière universelle pour toutes les facettes de la perception humaine!

      À bientôt,
      amicalement,
      Katja

    • Badiou Marc dit :

      merci pour ces conseils et explication
      je suis d’accord avec les qualificatifs des voix sauf peut-être pour la lourde que je dirai coulante

    • Claude Suisse dit :

      Merci pour ce moyen de reconnaitre et » d’imager  » les sons. Je ne suis pas tout à fait d’accord avec la définition du son lourd que je qualifierai personnellement de « coulant »

    • Veronique dit :

      Vos commentaires m’ouvrent de nouvelles perspectives. Je suis étudiante en musicologie et ai hâte de découvrir la suite!…Merci

    • franck florenson dit :

      Je suis assez d’ accord avec votre perception des voix, mais je pense être influencé par votre perception, du coup j’ai des doutes sur mon ressenti

  2. rony himpe dit :

    cher Katja,

    Je ‘souvre’ depuis ma jeuness avec cette probleme neamoin que je jou le piano tous les jours. A ma jeunesse j ai du changer de instrument parceque je n entandait pas les sons, j ai passer au percusion.

    Est ce que les cours sont en francais seulement, je suis belge et neerlandofhone mais avec bonne connaissance de francais.

    A quel cours pour commencer legierment je peut m inscrire.

    rony himpe belgique

  3. gerard dit :

    bonjour,
    Très intéressante vidéo sur la notion d’Image sensorielle. Merci.
    concernant ma propre perception des voix que vous nous avez fait entendre:
    je suis d’accord avec vos définitions sauf pour les deux dernières voix dont j’intervertirais
    le nom.
    Lourde pour celle que vous qualifiez de Profonde et
    Profonde pour celle que vous qualifiez de Lourde.

    Merci.
    Gg

  4. Cédric dit :

    Salut Katja,

    Tes vidéos sont toujours intéressantes ;-)
    Merci de nous faire prendre conscience que nous possédons
    tous des ressources qui ne demandent qu’à être révélées.

    En ce qui concerne l’exercice :

    – 1ère voix = chaude, relaxante, rassurante et ronde
    – 2e voix = dure, rocailleuse, froide, rugueuse et percutante
    – 3e voix = métallique et tempérée
    – 4e voix = perçante, scintillante et froide
    – 5e voix = douce et envoûtante
    – 6e voix = métallique et profonde
    – 7e voix = triste et pénétrante

    A bientôt.

    Bien amicalement,

    Cédric Charaudeau

  5. renata dit :

    1) veloutée et sensuelle
    2) rugueuse et enragée
    3) claire mais plate
    4) perçante
    5) caressante, ancienne
    6) profonde et pénétrante
    7) dramatique et suave

  6. Bernard dit :

    Bonjour Katja,

    Comme la précédente sur la mémorisation de partitions, j’ai trouvé cette vidéo très intéressante avec l’explication sur l’IS permettant la reconnaissance, mécanisme qui serait aussi activé dans d’autres domaines…
    Une question se pose (pour moi), dans la reconnaissance des sons, faut-il vraiment écouter avec autant d’attention (écoute augmentée), ou plutôt se « laisser aller  » au seul ressenti ? à trop vouloir reconnaître le,son ne tombons nous pas dans la crispation invalidante ?
    D’accord pour les voix, mais je ne perçois pas la dernière comme Lourde mais plutôt Puissante et Sonore !

    Merci pour cette ouverture de nouveaux horizons dans l’apprentissage, à 71 ans cela m’intéresse toujours.

    Bernard

  7. Thouvenin Maryline Thouvenin dit :

    Bonjour madame,
    Comme monsieur Gérard j’invertirais les qualifications pour les deux dernières voix, sinon le reste me semble bon. Merci pour cette belle leçon philosophique. Maryline Thouvenin

  8. Ronan dit :

    Bonjour Katja,
    Merci pour la vidéo..c’est pile poil ce que je m’interroge en ce moment !! :-)
    Alors, peut être ai je été influencé par les suggestions des descriptions….non so , mais la dernière n’est pas , à mon avis, lourde.
    il y a le fait d’avoir une interprétation personnelle des mots….comment on ressent le mot lourd en soi??
    Je pense que si on est plutôt, kinesthésique, ou auditif ou sensoriel..tout cela prend une autre teinte.
    Les autres descriptions concordent assez avec mes propres perceptions.
    voila mes impressions
    A bientôt
    RR

  9. manorama dit :

    Bonjour Katja,
    merci de nous transmettre aussi généreusement vos savoirs, votre méthode me fait penser à la gestion mentale,une méthode qui aide à mémoriser plus facilement grâce aux phases que vous expliquez: écoute,évocation et projection ! personnellement ,je n’ai pas les mêmes perceptions de timbre de voix par rapport à la voix métallique,lourde,caressante!Je comprends mieux pourquoi communiquer est si difficile car nous n’avons pas les mêmes perceptions! mais communiquer avec nos émotions est bien plus facile! j’espère un jour,participer à un de vos stages en Belgique! Encore merci!

  10. perrier jc dit :

    suis en accord avec l’échelle des voix écoutées , ainsi que les IS données aux différentes notes et mesures sur les partitions…C’est l’âme
    du compositeur et celle de l’interprète qui est en symbiose….Un beau commentaire de Claire!..Je suis un instrumentiste exclusivement
    oral…et j’y tiens…avec une oreille juste , qui ne me trahit jamais…Quel est le chemin entre juste et absolue ?..J’ai un petit clavier électronique
    sur lequel j’ai identifié toutes les touches …Je souhaite connaître les notes du 1er prélude de JS Bach ( sans l’intermédiaire d’une partition ) et
    des conseils sur le doigté tout en respectant le principe de mémorisation : 4 début 3 fin 4 milieu , répété jusqu’à la fin du morceau , avec
    une annotations pour les IS…pas trop compliqué ?…merci et à bientôt…

  11. Jean-pierre dit :

    Merci pour vos très intéressants et précieux conseils que je mettrai en application.
    Bonne pédagogie,

  12. Eric Vario dit :

    Bonjour Katja. Merci pour ces vidéos très intéressantes et instructrices. J’airais aimé avoir ces conseils lors de mes cours de solfège et dictées de notes qui m’ont toujours posé de sacrés problèmes. Le seul moyen pour m’en sortir plus ou moins était la méthode des intervalles mais il me fallait des notes de repère que je n’avais pas toujours…
    Pour les timbres des voix, je suis « en phase » avec tes perceptions, avec quelques petits détails supplémentaires : pour la 1re voix (foncée et chaude) je la trouve « douce ou veloutée », la 2e (dure et rugueuse) me parait également « déchirante », la 5e voix (caressante et séduisante) me semble « sensuelle », et pour la dernière (lourde) je dirais qu’elle est « chaude et puissante ». Pour les autres je ne vois rien de plus à dire.
    Bonne continuation et encore merci et bravo!!

  13. Marie-Hélène Doyen dit :

    Merci Kaja mais j’ai beaucoup de mal à écouter la vidéo, il y a beaucoup de » ruptures » et il me faut de la bonne volonté!

  14. Gervais dit :

    Merci Katja pour ce super de beau cadeau.

    Je peux t’assurer que je vais prendre du temps pour le développer

    Je consrtate que tu es très généreuse der ton savoir

    GP

  15. Chantal dit :

    J’ai écouté votre vidéo avec intérêt. Voici ce que je pense des timbres de voix:
    – foncées et chaudes me paraissait plutôt sensuel
    – dures et rugueuses je suis d’accord
    – métalliques et scintillantes me paraissait plutôt profondes
    – profondes: je suis d’accord
    – caressantes et séduisantes: je suis d’accord
    – profondes: je suis d’accord
    – lourdes: me paraissait plutôt légère et aiguë
    Il y a une vidéo en rupture de stock: j’espère qu’elle réapparaîtra.
    Merci pour vos conseils. Je pense que cela m’aidera.
    Ch.

  16. Gervais dit :

    Bonjour Katja
    Je te remercie pour ce super cadeau, je considère que tu es très généreuse de ton savoir et j’espère pouvoir bientôt adhérer à tes leçons
    GP

  17. Pauline Dufour dit :

    La dernière exemple je ne l »a trouve pas lourde du tout , sans être capable de la décrire votre réponse m’a énormément surprise.

  18. Gomez Sophie dit :

    Bonjour Katja,
    J’ai trouvé cet exposé très intéressant!! Vraiment!!! Merci, car vous m’avez ouvert un chemin d’apprentissage dont j’avais terriblement besoin. J’ai été assez d ‘accord avec vos définitions concernant les différentes voix, sauf pour la dernière que j’ai trouvé magnifique!
    A bientôt, ce fût édifiant!

  19. Catherine dit :

    Bonjour, vidéo intéressante, on en sait enfin un peu plus sur votre méthode, dont le contenu n’était jusqu’à présent pas trop dévoilé. Je comprends que vous ne puissiez pas trop en dire sur des vidéos gratuites, mais à l’inverse, trop de mystère éloigne les gens intéressés. Là, vous avez trouvé le juste équilibre, un petit échantillon du « produit » donne envie d’en consommer davantage !

    Je suis d’accord avec vous sur la puissance des images sensorielles et du pouvoir de l’inconscient. Personnellement je pratique déjà de telles associations dans le domaine olfactif, telle ou telle odeur ou parfum étant lié à tout jamais à une personne, un moment de ma vie, un lieu, etc… C’est vrai que cela fonctionne très bien, donc pour les sons, ça doit être la même chose.
    En ce qui concerne l’exercice de qualification des voix, je suis d’accord avec vos adjectifs, sauf en ce qui concerne les deux dernières, dont personnellement j’inverserais les termes. En effet, pour moi, l’avant-dernière est foncée et lourde, car elle me fait descendre dans la gravité, vers le bas, et la dernière,est vibrante, puissante, profonde, elle m’emporte avec elle.mais pas vers le bas, vers le devant…
    Mais comme vous le dites, c’est une appréciation tout à fait subjective.

    Donc, merci beaucoup de ce partage ! Un seul bémol (si j’ose dire) :dans la vidéo, un effet de réverbération du son, trop de résonance qui produit un effet peu agréable.

  20. MARCHAL Michel dit :

    je suis assez d’accord avec toi quand aux timbres des voix

  21. Isabelle Gallez dit :

    J’ai cru avoir entendu que vous mettiez votre méthode en vente. Plus d’informations svp.
    Bien sincèrment
    Pépita Morelle

  22. IRENE ROUMANET dit :

    D’accord avec Gérard, j’intervertirais les deux dernières voix !
    Merci de votre proffessionalisme.

  23. charles dit :

    j’ai bien aimé je ne connais pas la musique mais j’ apprécis votre technique
    cordialement

  24. dede dit :

    Votre video est bien présentée. Grand merci. Dommage que vous utilisiez un feutre vert pour écrire. Ce qui est marqué au tableau n’apparait pas bien dans cette couleur. La couleur noire ou rouge serait peut-être plus indiquée
    Merci

  25. denis BAUMANN dit :

    « Absolument » :-) passionnant. Merci Katja.

  26. CORREAS dit :

    JE SUIS DANS L’ENSEMBLE, D’ACCORD.

  27. Sylvie Blaize dit :

    Merci pour cette vidéo : je n’avais jamais pensé à faire ce genre d’association .
    Je suis plutôt d’accord avec les descriptions de voix sauf pour la voix lourde et la voix profonde : j’inverserai celle qui est décrite comme lourde me parait profonde et celle qui est décrite comme profonde me parait très lourde et pas du tout agréable .
    Un petit espoir d’y arriver un jour même si j’ai 56 ans.
    Merci beaucoup
    Sylvie

  28. Peter Wood dit :

    Pour moi la voix de ténor est PUISSANTE plutôt que « lourde » qui a une connotation péjorative.

    Peter

    • Katja Keller dit :

      Bonjour Peter,

      oui, la dernière voix de l’exercice est bien puissante. Par contre, je souligne encore qu’on ne cherche pas d’être d’accord dans nos descriptions. Il est déjà parfait qu’on se pose la questions.
      Je dois quand-même spécifier que cela n’est pas un ténor, mais la voix de la fameuse Dame Jannet Baker (qui chantait d’ailleurs quelques rôles ténor, par ex ce d’Orfeo).
      Amicalement,
      Katja

  29. Hélène dit :

    bonjour,
    Je chante et travaille ma voix mais je n’avais jamais imaginé que l’oreille absolue était accessible à tous et que le son et le nom pouvaient être liés à une image sensorielle. J’ai peur qu’après 60 ans mon oreille soit difficile à former.
    En entendant les termes de votre ressenti par rapport à la musique entendue, j’ai pensé que chacun pouvait avoir un ressenti différent.
    J’ai été d’accord dans l’ensemble sauf le premier qui me paraissait plutôt sensuel et mou, le 3e claire et léger, et le dernier chaud et profond.
    Je n’ai pas perçu de lourdeur, probablement parce que cette notion chez moi est différente de la vôtre.
    Merci de votre généreux enseignement.
    Hélène

  30. j’ai beaucoup apprécié votre cours , je ne pensais pas que la voix de ténor était une voix lourde . Pour les autres je suis ok .

    Merci

  31. bertinos60 dit :

    Je trouve qu’il faut être attentif car il y a comme un écho de grande salle quand vous nous parler ..!

    c’est très intéressant de vous entendre e parler ! ! !

  32. Durcos dit :

    Bonjour,
    Merci pour ces vidéos qui sont très claires et très instructives .Une seule remarque sur le son de la vidéo. Il y a comme un écho ,une réverbération du son qui rend mon écoute difficile .;surtout quand vous êtes photographiée dans une salle avec un tableau blanc derrière vous .
    Désolé de cette remarque , mais j’espère que l’époque de Noel qui privilégie le pardon , me permettra d’être plus positif la prochaine fois .
    Bonnes et joyeuses fêtes de fin d’année
    MD

  33. Paulo Bahia dit :

    Bonjour Katja
    Après avoir écouté votre vidéo entièrement, je me suis décidé de emmètre mon commentaire. Mais tout d’abord je tiens à vous faire savoir que je suis entrain de prendre des cours de chant dans un conservatoire de la région parisienne. je suis brésilien de naissance. Je vais sur ma troisième année et l’année prochaine je passe ma première audition pour changement de niveau , éventuellement. J’ai un un problème de justesse, particulièrement la tierce (on me reproche souvent). J’aimerais tant pouvoir m’améliorer et aussi être sur du son que j’arrives a produire mais hélas il me manque quelque chose pour y arriver mais.
    Voici maintenant mon opinion sur votre vidéo. les les voix que nous avons entendues et vous avez nommé, je suis tout a fait de votre avis et cela colle parfaitement pour moi; comme par exemple si je devais classer ou nommé votre voix parlée puisque je ne vous ai jamais entendue chanter, je dirais ue votre voix est une voix pleine et chaude. En d’autres mots, qui restent mes mots: une voix agréable a écouter claire, ponctuée. Voilà mes commentaires de débutant en musique et que souhaite vivement apprendre vraiment a chanter et chanter juste.
    Bien a vous
    Paulo Bahia
    http://youtu.be/B6VFCzJaPCg

  34. renault jean-yves dit :

    bonjour,
    Très intéressante vidéo sur la notion d’Image sensorielle. Merci.
    concernant ma propre perception des voix que vous nous avez fait entendre:
    je suis d’accord avec vos définitions sauf pour la dernière voix qui plus lyrique
    bonne journée
    jean-yves

  35. Bonjour Katja, et son équipe,
    Merci pour cette vidéo elle souligne bien le rapport très dynamique entre le son et notre imaginaire . J’ai eu la chance d’étudier les bases de la musique de l’INDE du nord et en INDE les notes de musique ne sont pas : do ré mi fa …..mais: sa ré ga ma pa da ni sa . Le sa s’est le lieu ou la maison, le ma la maman le pa le papa le ré et le ga deux enfants garçon et le da et le ni deux enfants fille donc une famille dans sa maison …….cette apprentissage est traditionnel en INDE et s’est ce que je retrouve avec votre méthode merci encore et a bientôt j’espère.

  36. chemnasiri dararat dit :

    c est trs interesant de voir plus claire note et rappel au niveau the son je vais tenter experiance merci

  37. Mario dit :

    Je n’aurais jamais pu imaginer que l’on puisse reconnaitre le nom d’une note grâce à l’image que l’on peut associer à un son. Je pense effectivement que la représentation d’un son par une image ou une sensation est quelque chose de très personnel. Pour moi, les voix que vous nous faites entendre sont :
    1) confidentielles
    2) suppliantes
    3) métalliques
    4) agressives
    5) persuasives
    6) troublantes, déstabilisantes
    7) caressante
    Je suis maintenant retraité mais j’étais musiciens professionnel (corniste) pendant toute ma carrière et je reconnais que si j’avais pu avoir l’oreille absolue, cela m’aurait évité beaucoup de stress et d’appréhension
    Merci pour votre vidéo

  38. monique dit :

    Bonjour,
    C’est la première fois que je me connecte sur votre site.
    Je ne sais pas si j’ai l’oreille absolue, mais très petite je m’amusais à reproduire le chant des oiseaux ou des cloches de l’église sur le piano.
    Après je me suis rendu compte que je pouvais reproduire tgus les sons que j’entendais (la note de piano ne rendant pas toujours la sonorité exacte, je m’exerçais alors à la reproduite vocalement).
    Je pense que l’on naît tous avec cette faculté (la voix de la mère reconnaissable entre toutes), seul le « jeu » permet de l’entretenir.
    J’ai arrêté les études de piano à 16 ans, et suis restée des années sans jouer.
    Aujourd’hui je me rends compte que j’ai perdu cette reconnaissance immédiate du son.
    En ce qui concerne l’écoute des différentes voix, je ne trouve pas dans la 3ème un timbre métallique et scintillant, mais bien limpide et mélodieux.
    Bien à vous,
    Monique

  39. nisse dit :

    Bonjour Madame,

    D’accord avec Gérard pour les deux dernières voix. Je suis basse profonde et chante dans la chorale universitaire de Liège. Ma connaissance du solfège est médiocre et même si les partitions m’aident, je suis loin d’être autonome. Je suis beaucoup trop lent, notamment, pour nommer les notes ; (il est vrai que je m’exerce très peu, tant ça m’est fastidieux.) Durant six ans, j’ai travaillé le souffle et le son avec Serge Wilfart ce qui m’a aidé à découvrir ma voix (voie) et m’a beaucoup apporté dans des domaines intimes, tout autres que le solfège. Mais si l’instrument est assaini, excellent diront certains, le musicien reste médiocre qui apprit cette nouvelle syntaxe à l’âge des acouphènes, il y a douze ans. (J »en ai soixante neuf.)
    Votre méthode pourrait-elle m’être utile ?
    Merci. Bien sincèrement.
    Louis

    • Katja Keller dit :

      Bonjour Louis,

      La voix est un instrument particulièrement dépendante de l’oreille (et c’est l’oreille qui fait musicien, nous en somme d’accord je pense). Tandis que l’oreille reste inactive ou mal connectée, les techniques vocale ne peuvent pas beaucoup apporter. Encore plus, le solfège comme des autres disciplines liées au langage musicale, semble d’être fastidieuses et difficiles.
      La méthode MAP est une méthode dont les buts sont spécifiquement aiguisé à l’amélioration de l’oreille musicale, à l’ouverture de l’oreille absolue, dont on possède tous mais souvent d’une manière plutôt potentielle. Elle adresse également la connexion entre l’oreille externe et interne, ce qui rassure le chant aligné musicalement et au niveau d’expression artistique.
      Quant à l’âge, cela ne joue aucun rôle. Notre cerveau est magnifique, il ne vieillit pas dans dans son soif d’apprendre.

      Donc, la réponse est simple. Oui, la méthode MAP vous aidera.
      À bientôt,
      amicalement,
      Katja

  40. Bernard Michel dit :

    Bonjour Katja, merci pour ces explications passionnantes. Une anecdote : Après avoir vu la première vidéo, j’ai écouté plusieurs fois attentivement le do au piano. La deuxième nuit, alors que je n’y pensais plus depuis une journée, je me suis réveillé en plein milieu et j’avais une tonalité du do dans la tête, mais je ne savais pas si elle était juste. Je me suis donc levé pour aller la vérifier au piano, et c’était bien un do, à mon grand étonnement.
    Cela m’encourage donc à continuer car c’est sans aucun doute lié à votre enseignement.
    Toutes mes félicitations.

    • Katja Keller dit :

      Bonjour Bernard,

      et voilà! La première manifestation de l’oreille qui veut se réveiller. Bravo!
      Je suis très contente pour vous, même que cette expérience ne me fait pas de surprise. En réalité, dès qu’on commence à ce poser des bonnes questions, notre cerveau commence à nous servir des réponses :)
      Amicalement,
      Katja

  41. Xavier Deshayes dit :

    Bonjour, j’aime beaucoup votre approche et suis très intéressé.
    A 57 ans , j’ai toujours l’envie de maîtriser ou de déchiffrer la lecture de notes. Par manque de temps, d’assiduité ou pour toutes autres excuses, je n’ai jamais persévéré dans l’apprentissage du solfège. J’aimerais tant être cappable lire les musiques de swing ou de jazz que j’écoute beaucoup…
    Est ce réalisable encore à mon âge ?
    Je suis très intrigué et intéressé par votre méthode, même si je ne peux pas m’engager financièrement à ce moment
    Merci pour votre commentaires.
    Joyeux Noël et excellente année pleine de musiques
    Xavier

  42. André dit :

    je suis nouveau ,tres intéressé par cette technique j’ ai un passer tres pronocer de dislesique meme aujourd’hui m’arrive de confondre les silabes ,alors les notes pensé bien que je ne les reconnais pas du tout.Mais je suis mis a tebouriner sur chez moi suite a votre 1e video vous savez quoi j’ai un verre en si il me rest plein de progès a faire,j’ai bon espoir . (j’adore la guitare et j’ai de grosses difficulté avec le pinking ou l’arpege en general °

  43. Yvan dit :

    j’aime bien votre approche mnémotechnique pour avoir déjà quelques connaissances avec ce procédé. J’ai 71 ans et j’ai chanté faux toute ma vie, alors si vous réussissez à me guérir de cette tare je vous en serai reconnaissant jusqu’à mes 110 ans et plus tard on verra.

    Pour vos choix de voix je suis en accord avec vous excepté pour les deux dernières. Je vais donc les rebaptiser à mon ouïe.
    Je continue donc de vous suivre tout en faisant quelques exercices avec mes petites filles qui aiment bien jouer à écouter les bruits ambiants en y ajoutant quelques uns de leur cru.
    Merci pour cette belle démarche musicale. J’ai déjà commencé à mieux écouter mon environnement et j’adore votre accent.

  44. Bonjour Katja,
    Vraiment très intéressant votre approche! Je travaille en tant que prof de chant et chef de choeur avec ce principe d’image subjective et encourage mes élèves a developper leur propres références imaginatives. Pas seulement sur le plan musical, mais aussi pour la technique vocale. Observer attentivement et imaginer intensivement!
    Pour moi, l’espace sonore est un monde dans lequel on peut « vivre ». Du coup tout nos impresssions sensorielles et corporelles vont se dérouler dans ce monde et on n’a même plus besoir de l’analyse, le coté « mental ».
    C’est intéressant aussi de réaliser que les impressions auditives n’ont pas des références à eux propres dans notre language! Pourquoi?
    Je vous remercie!
    Johan

  45. Elisabeth BEREST dit :

    1 indifference de ma part
    2 douloureuse ,persuasive
    3 agressive
    4 perçante ,désagreable
    5 sensuelle et seductrice
    6 grave
    7touchante,simple

  46. Elisabeth BEREST dit :

    merci pour la clarté et la bienveillance de votre enseignement c’est un moment de plaisir a bientot

  47. geneviève dit :

    je suis d’accord avec les qualificatif sauf pour lourde que je trouvait plutot tonique et la votre que je trouve claire aussi bien dans le timbre que dans l’explication..
    merci

  48. Roland dit :

    Pour ma première année de retraite, je viens de commencer à apprendre à jouer de l’accordéon diatonique et de la guitare, ce dont je rêvais depuis mon adolescence, mais en tablatures du fait de la difficulté du solfège.
    Merci pour ce partage qui, je le ressens, va beaucoup m’aider.
    Pour la reconnaissance des voix : la dernière est pour moi plutôt profonde et puissante.
    Merci !

  49. Lilin evelyne dit :

    Merci pour votre enseignement que je trouve très judicieux. Enseignante à la retraite, je suis très heureuse d’avoir découvert votre methode qui m’ouvre des horizons nouveaux. J’écoute beaucoup plus attentivement les voix que j’entends et j’exprime te votre methode en appliquent des couleurs en plus des caractéristiques proposées et ça m’aide. En fait votre première caractérisation de voix m’a toute de suite séduite et j’ai poursuivi sur cette lancée. Encore merci

  50. Catherine dit :

    3. pierreuse et bourdonnante
    5. étroite et glamour
    7. bombée et claire

  51. Jacques Crélot dit :

    Bonjour,
    je ne parviens pas à « naviguer » dans cette vidéo alors que j’y arrivais dans la précédente. Dommage mais pas mortel. :-)
    Ainsi, de mémoire, j’étais à peu près d’accord avec les définitions des voix sauf les 2 dernières que j’aurais qualifiées (si je me souviens bien des voix) de :
    6 : Effrayante
    7 : D’attente amoureuse

  52. André Vuillaume dit :

    Bonjour,
    Tout d’abord merci pour votre vidéo et un grand bravo.
    Pour ce qui concerne les définitions des vois, je suis dans l’ensemble d’accord sauf pour la dernière que je qualifierais plutôt de profonde et touchante au lieu de lourde

  53. alain dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec vos descriptions

  54. Laurent dit :

    Bonjour Katja
    Merci pour cette video
    Amitiés

  55. Gaumont dit :

    J’ai été très intéressée par ce cours. Précisément, je me suis toujours demandée pourquoi je suis incapable de « reconnaître » une note dans l »absolu. En effet, je n’arrive pas à me rappeler « l’image du son ». Votre cours me passionne. Merci. S’agissant des voix entendues, je ne les entends absolument pas avec vos qualificatifs, en particulier le qualificatif « lourd ».

  56. Christian dit :

    Merci pour cette immersion « proustienne » dans les sons.
    Je qualifierai la dernière voix de puissante et dense.

  57. Colette dit :

    Bonjour,
    et merci pour cette nouvelle vidéo que j’attendais avec impatience.
    Je pense que les personnes synesthésiques doivent avoir plus de facilités avec les I.S., les associations des divers sens leur sont innées.
    Dans mon enfance, la cloche de la chapelle du quartier sonnait en Ré, et cette note est un point de repère pour moi. Je suis choriste et lorsqu’on doit attaquer une phrase musicale par un Ré, je suis confiante.
    Comme Jacques Grélot ( réponse 51 ), je trouve dommage de ne pas pouvoir « naviguer » dans la vidéo 2, pour réécouter certains passages, comme les voix à qualifier, par exemple.
    Pour la dernière voix, le qualificatif « lourde » ne me convient pas, j’aimerais pouvoir la réécouter plusieurs fois, pour me faire une opinion.
    Encore merci de nous faire profiter de votre pédagogie.

  58. Francoise dit :

    Bonjour
    Merci pour cette 2ème vidéo. Ce que vous dites est évident, mais la différence, c’est que je ne l’avais jamais entendu, donc je n’en avais pas conscience. Pour certaines associations dans la vidéo je suis d’accord, pour d’autres j’aurais donné une autre vision, mais effectivement on ne peut pas  » naviguer  » donc je ne sais plus lesquelles sont concernées. J’attends la 3ème vidéo avec impatience.

  59. Chantal Bauer dit :

    Bonjour,
    Je suis assez d’accord avec votre description des voix sauf pour la métallique et scintillante que je trouve simplement claire et la dernière que je ne trouve pas du tout lourde mais velouté.
    Voilà, merci pour cette vidéo !

  60. régis dit :

    Il est vrai que lorsque je visualise une (les) note(s) une image confuse mais réelle marque mon esprit. C’est ce à quoi vous faites certainement allusion. Cette référence sensorielle placé entre la visualisation et sa correspondance est un moyen mnémotechnique pour se souvenir sans se forcer mais il faut avoir l’intelligence de le noter. j’utilise souvent cette méthode lorsque je « dois absolument me souvenir d’un événement ».Je suis d’accord pour les définitions des différent « timbre de voix » bien qu’en premier lieu, à la première écoute d’autres synonymes m’interpellent mais vos définitions me conviennent à ce stade.
    Merci pour vos explications claires ce qui ne doit pas être facile de trouver les mots justes dans une langue qui n’est pas maternelle.
    Bravo!

  61. Andrée dit :

    Je suis dans l’ensemble d’accord avec vos descriptions mais j’ai de la difficulté à les établir moi-même.

  62. annick dit :

    bonjour,

    Je suis prof de langues à la retraite. La perception des sons ( et leur reproduction) est essentielle dans l’apprentissage d’une langue étrangère. Les fréquences entre les langues sont différentes et l’oreille francophone n’est pas tjs sensible aux fréquences hautes ( voir Tomatis). Je suppose qu’en musique cela doit être pareil . La musique orientale par ex.

    Je n’ai pas perçu de voix métallique. Et la dernière voix ne me semble pas lourde , mais agréable mais c’est subjectif

    merci à vous et à votre engagement

  63. Ju dit :

    Ma machine à café sonne en sol et j’espère arriver à la surprendre un jour en la chantant à l’avance… Il ne restera plus qu’à monter une gamme en sol majeur pour avoir le reste :-)
    Merci pour vos vidéos. Elles pourraient aller plus vite au coeur du sujet : nous vous écoutons parce que nous sommes déjà convaincus de l’intérêt – bien réel – de ce que vous proposez.

  64. Christian dit :

    Merci pour vos explications si claires et « sensitives ». Vous mettez les mots qu’il faut sur un processus que je pressentais mais que je ne parvenais pas à dégager clairement. Je pense que cet apprentissage doit beaucoup améliorer l’écoute et la pratique de la musique ; et lever des blocages…

  65. Antone dit :

    Bonjour madame Keller, en ce qui me concerne voici comment je définirais les voix que j’entends :

    1- chaude, douce, langoureuse.
    2- forcée, rocailleuse.
    3- clinquante et dure.
    4- haute, aigue, presque grinçante.
    5 limpide, claire, coulante.
    6- sombre, triste, funèbre.
    7- limpide, clair, ensoleilée.

    voilà.Bonne soirée. :)

  66. Parouty Johan dit :

    Bonjour,
    Mélomane depuis « toujours », mes 73 ans me laissent rétif à toute discipline d’apprentissage (piano « plaisir » succédant au violoncelle jamais maitrisé).
    Votre approche rejoint d’autres approches plus « psy » et cette concordance me plaît : je vais vous suivre un peu si vous permettez !
    Cordialement.

  67. yolanda CORTESIA dit :

    Bonjour Katia,, merci pour tous ces précieux conseils. C’est très intéréssant de comprendre comment ça fonctionne dans le cerveau ! J’ai 57 ans et je chante dans le chœur d’un orchestre de 80 musiciens (amateurs et semi-professionnels) Je recherche la justesse. Au niveau des différentes voix ça me semble juste. Peut être la dernière est pour moi une voix profonde et puissante.

  68. NICOLAS Joseph dit :

    La dernière voix : chaleureuse et puissante

  69. Attilio dit :

    Bonjour Katja,
    Mélomane mais très mauvais pianiste, je n’ai pas trop de difficultés à reconnaitre les intervalles harmoniques, je n’ai qu’une oreille relative.
    Voici comment je perçois les voix que vous nous présentez:
    1- Feutrée et chaude
    2- Rugueuse
    3- Claire mais mélancolique
    4- Criarde et désespérée
    5- Charmeuse
    6- Profonde
    7- Claire et aérienne.
    Merci pour votre exposé que je trouve très intéressant.

  70. Marcel dit :

    L’image sensorielle est propre à chacun… l’essentiel pour nous c’est de la développer et de l’utiliser.

  71. chpros dit :

    Bonjour Katja, la dernière voix pour moi était… « aérienne »… le contraire de « lourde »… il m’a semblé difficile aussi d’appliquer le mot « métallique » avec la voix concernée… merci de votre travail qui m’éclaire.

  72. Picq dit :

    Je suis plutôt d’accord dans l’ensemble avec votre perception des différentes voix entendues.

  73. Jean-Yves dit :

    Encore une fois merci c’est très intéressant.
    J’aurais bien aimé faire l’exercise par moi-même mais je n’arrive pas moi non plus à naviguer dans la vidéo. Dans l’ensemble j’étais assez d’accord avec vos descriptions.

  74. sabourdy dit :

    merci pour cette vidéo sur l’image sensorielle
    Pour les description des voix je dirais que la dernière et plutôt virevoltante

  75. bodin dit :

    D’accord je n’aurais pas mis exactement le même ressenti

  76. Cette vidéo m’a bien plu la reconnaissance des voix je ne trouve pas la dernière lourdes je vous dit encore merci tout doucement j’avance dans la compréhension des mots car je n’ai jamais fait de solfège alors que je chante dans une chorale sous le pupitre Alto depuis de nombreuses années.

  77. GARCIA dit :

    Bonjour,
    Merci pour votre présentation claire et didactique. C’est très intéressant notamment de savoir que l’oreille absolue permet de mieux gérer les autres facettes que sont la technique ou l’expression. Pour les descriptions des voix, j’ai à peu près la même perception sauf pour les termes brunes, métalliques, caressante et lourde.
    Très cordialement
    Eric GARCIA

  78. julien dit :

    Merci très intéressant cette vidéo . La premiere fois.

  79. Bonjour Katja,
    Vidéo vraiment interessante, qui explique bien le mécanisme qui s’opère dans notre (nos) cerveau(x) et que l’on vit presque quotidiennement. Cela me fait penser à ma petite enfance lorsqu’on écoutait des histoires à la radio il y a plus de 50 ans (pas de télévision), et où l’imagination pouvait s’exprimer pleinement.
    Là il faut « imager » les sons.
    J’espère y parvenir mais j’imagine qu’il faudra un peu de temps.
    Pour l’exercice : je qualifierais la 3ème voix de vibrante, la 6ème de grave et lourde, et la dernière de chaleureuse et profonde. Mais peu importe, l’essentiel est que ce soit évocateur pour soi.
    Une question : est-ce le même principe pour reconnaître les accords, point important pour l’improvisation. Je pense que oui mais alors c’est beaucoup plus que 12 notes qu’il faut imager et cela m’inquiète …
    Ecore merci de vos précieux conseils.

  80. Gilles Patry dit :

    Je suis assez d`accord avec votre définition des différents types de voix que nous avons entendu

    • Nathalie dit :

      Bonjour Katia,
      Merci pour ces explications claires et tellement utiles!
      Mon fils m’a dit un jour que s’il était capable de nommer une note en en entendant le son, c’est parce que son papa avait collé des gommettes de couleur sur les touches du piano.
      Je comprends mieux maintenant le processus qui lui a permis d’en arriver là.
      Voix 1: chaude, envoûtante
      Voix 2: rugueuse, râpeuse
      Voix 3: métallique
      Voix 4: perçante, agressive
      Voix 5: douce, fluette
      Voix 6: caverneuse
      Voix 7: travaillée, appuyée…
      Au plaisir de vous réentendre!!

  81. Mùrielle dit :

    Un grand merci!
    C’est fascinant ce que tu nous racontes…On ne se rend pas compte du travail du cerveau…mais aussi de l’aspect sensoriel…quand on dit staccato, je vois un mouton qui saute de note en note!
    La dernière me semble pleine et profonde…

  82. Bol Murielle dit :

    Merci pour cette deuxième vidéo.
    A propos de la reconnaissance des voix, je suis d’accord avec vous, sauf pour la voix métallique et la voix lourde. Mais je suis incapable de donner, moi-même, une définition.
    Encore merci et à bientôt.

  83. Merci pour cet exposé très clair. Voici les descriptions que je propose pour les voix:
    1- chaude et sensuelle
    2- douloureuse et violente
    3- métallique et sautillante
    4- métallique et perçante
    5- douce, qui effleure
    6- grave et profonde
    7- bosée et immobile

  84. Bonjour Katja,
    Je me retrouve assez dans votre description des voix mis à part la dernière que je qualifierai de ‘intense’ ou bien ‘pleine’ et ‘viscerale’ plus que lourde.

    C’est interessant!
    Merci et bonne soirée

  85. Dominique Bouaziz dit :

    La voix 7 est pour moi sophistiquée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *